Laboratoire de la marche

Recensement de la capacité de marche des patient.es souffrant d’AOMI

Le mouvement entraine la mobilité et par là même rend la vie sociale possible. Quand la capacité de marcher ou de courir est limitée, cela a une influence sur presque tous les domaines de la vie quotidienne. Les causes d’une limitation des mouvements peuvent être variées; celle-ci est causée le plus fréquemment par un rétrécissement des artères dans les jambes (artériopathie oblitérante des membres inférieurs, AOMI). La Société Européenne de Cardiologie (ESC) estime à plus de 40 millions le nombre de personnes atteintes de l’AOMI sur le continent européen. La douleur force les personnes atteintes à s’arrêter dans la rue. Le langage courant a baptisé l’AOMI „la maladie des vitrines“, car les malades s’arrêtent souvent devant des vitrines, pour cacher leur embarras. Cette métaphore des vitrines est certes pleine d’humour mais ne doit pas nous faire oublier que les conséquences pour les patient.es en sont très graves. À ceci s’ajoute que la restriction de la capacité de marcher n’est souvent pas vraiment reconnue, ou est masquée par d’autres symptômes comme l’essoufflement ou des douleurs d’origine orthopédique, qui finalement se superposent au diagnostic juste.

L’EFVM apporte son soutien à des cabinets médicaux et à des cliniques, par le biais de laboratoires dans lesquels les personnes peuvent tester leur capacité de marche. La fondation a pour objectif d’attirer l’attention des médecins, des patients et des patientes sur l’AOMI, afin de faciliter le dépistage précoce de cette maladie grave dont on peut empêcher les complications.