Médecine cardio-vasculaire

Plus de 90.000 km d’artères, de veines et de capillaires traversent notre corps et assurent la circulation du sang nécessaire à la vie, vers et hors des organes. Le système vasculaire humain est un organe clé pour tous les tissus de notre corps: là où le sang ne circule pas, il n’y a pas de vie. Beaucoup de maladies comme l’athérosclérose sont à l’origine de dégradations dans ces vaisseaux sanguins. À vaisseaux malades organes malades. Des dysfonctionnements du coeur, du cerveau et des reins, l’infarctus et l’amputation de la jambe mais aussi la cécité peuvent être les conséquences fatales de dommages vasculaires.
De la même façon, ceux-ci entraînent des complications pendant la grossesse comme la pré-éclampsie ou le diabète gestationnel, avec des suites qui peuvent être fatales pour la mère et l’enfant.
Notre style de vie „moderne“ qui associe trop peu d’activité physique à une alimentation excessive et inappropriée ainsi qu’au tabac, contribue de façon décisive à ce que les maladies cardiovasculaires soient la première cause de mortalité en Allemagne!
D’après les spécialistes vasculaires (angiologues), environ 200 millions de personnes dans le monde sont atteintes d’artériopathie oblitérante des membres inférieurs (AOMI) – aussi nommée en langage familier „maladie des vitrines“ (claudication intermittente).

Il y a en Allemagne 6,7 millions de personnes souffrant de diabète et chaque année s’y ajoute un demi-million d’autres, atteintes de la forme plus courante de diabète dite de type 2. Cette situation entraîne environ 40.000 amputations, 2000 cécités et 2000 patient.es qui doivent être soumis.es à une dialyse.

Les maladies les plus répandues dans la population, liées aux problèmes vasculaires, sont une charge économique et sociale considérable pour tous les systèmes de santé publique dans le monde.
L’EFVM s’engage activement pour des mesures préventives qui luttent contre les maladies vasculaires à la racine. De plus, la fondation a comme objectif de faciliter l’accès au diagnostic et à la thérapie vasculaire à toutes les personnes qui en ont besoin. Parce que les complications entraînées par les maladies vasculaires ne peuvent être évitées que dans ces conditions.

Dans le domaine des maladies vasculaires, cela nécessite:

  • la création d’un fichier médical et suprarégional des amputations
  • de développer la recherche en matière d’artériogenèse
  • de déterminer des directives et des recommandations thérapeutiques pour améliorer la santé vasculaire
  • l’organisation de conférences scientifiques sur la médecine vasculaire
  • l’organisation de rencontres d’information pour renforcer les actions de prévention et proposer une éducation thérapeutique pour améliorer l’autonomie des personnes atteintes dans la gestion de leur maladie au quotidien